À propos

Cocottes et coquillettes est un méli-mélo de recettes que j’ai recueillies tout au long de ma vie, de mes rencontres. Des recettes qui me viennent de ma grand-mère maternelle (mémé Anna) de mon père (Henri), de ma belle-mère (Léonore), de mes belles-sœurs Annie, Bernadette et Patricia, de mes amies et collègues.

Ma mémé Anna est née à Carona dans le nord de l’Italie (Province de Bergame -Région de Lombardie) ; elle est venue en France en 1930, alors que ma maman était bébé ; elle a ramené avec elle plein de bonnes recettes italiennes : les gnocchis, la polinta, les beignets d’aubergines, la soupe de châtaignes,…

Quand nous étions fatigués, pour nous redonner des forces elle nous concoctait un lait de poule ; quand nous étions malades elle nous préparait une tisane car elle connaissait le bienfait des plantes : le tilleul pour mieux dormir, la camomille et la verveine pour digérer, le serpolet pour la toux, la mélisse pour les maux de ventre…et bien d’autres que malheureusement je n’ai pas retenues.

Mon papa était boulanger mais il aurait aussi pu être restaurateur car la cuisine était pour lui une véritable passion ; à la maison c’était lui qui réalisait les bons petits plats et il m’a transmis ce goût pour la cuisine et les bonnes choses ; entre ses recettes de cuisine et celles de la boulange j’ai retenu : les bugnes, la brioche au beurre, le rosbif, la pâte à pain, les tartes aux fruits, le pudding….

Mamie Léonore a vécu au Maroc et son mari était d’origine sicilienne, sa cuisine était un doux mélange de ces deux cultures : le couscous marocain, la jalila, la scacha, la mouna.

Au grès des rencontres, des repas entre amis, entre collègues j’ai recueillis bon nombre de recettes comme ce foie gras pochés de ma collègue Maryline, ou le saucisson au chocolat d’Odile, le cake au citron de Véro.

Et puis il y a aussi mes recettes, celles que j’ai réalisées et adaptées à mon goût, celles que j’ai puisées dans mes nombreux livres de cuisine, celles qu’internet via des sites culinaires et via Pinterest m’inspirent, celles que je teste au jour le jour au gré de mes envies et au gré des envies de ceux qui m’entourent ; les « je valide » de ma fille ou les « maman c’est trop bon » de mon fils sont pour moi une vraie récompense.